Communiqués
12 Nov 2020

L’assouplissement du maximum de jours que peuvent travailler les éducatrices et les éducateurs retraités aidera les écoles à mieux fonctionner en temps de pandémie

Toronto (Ontario), le 12 novembre 2020 – L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) salue la décision de la Fédération des enseignantes et enseignants de l’Ontario (FEO) et du gouvernement de l’Ontario d’assouplir la règle du maximum de 50 jours que peuvent travailler les enseignantes et les enseignants à la retraite, ce qui inclut les directions d’écoles retraitées.

Jusqu’au 30 juin 2021, celles et ceux-ci pourront être embauchés pour une période extraordinaire et maximale de 95 jours sans pénalité sur leur revenu du régime de retraite. Ce changement réduit le risque d’un éventuel départ en pleine année scolaire du personnel enseignement et administratif temporaire dont on a grandement besoin pour faire face aux pénuries de personnel exacerbées par la pandémie.

Dans une lettre conjointe, envoyée à la FEO en octobre dernier, toutes les associations de conseils scolaires en Ontario, dont l’AFOCSC, avaient recommandé de réviser la limite de 50 jours pour les éducatrices et les éducateurs à la retraite. « Nous voyons aujourd’hui ce qui est possible lorsque le gouvernement et les intervenants travaillent ensemble », précise Johanne Lacombe, présidente de l’AFOCSC. « Par la suite de cette décision, l’élargissement de la règle sera un outil de plus pour aider les écoles à fonctionner pendant la pandémie. Nous avons espoir qu’une telle mesure ne sera pas nécessaire à la rentrée scolaire en 2021 ».

Cependant, l’AFOCSC tient à souligner la nature temporaire de cette décision face à la pénurie d’enseignantes et d’enseignants en Ontario. « Il faut des mesures plus robustes pour régler ce problème à long terme, » signale Yves Lévesque, directeur général de l’AFOCSC. « L’AFOCSC continue de contribuer de façon constructive aux discussions au sujet de cette pénurie sérieuse qui touche de manière disproportionnée les écoles de langue française. Nous souhaitons une collaboration positive et efficace entre le gouvernement et les conseils scolaires catholiques de langue française sur cette question bientôt. »

– 30 –

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques est la voix des huit conseils scolaires catholiques de langue française de l’Ontario qui desservent plus de 78 800 élèves franco-ontariennes et franco-ontariens.

 

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Émilie Callan, Agente de communications de l’AFOCSC
[email protected]
416 250-1754, poste 105