Communiqués
30 Sep 2020

Plus d’actions requises pour l’embauche et la rétention des enseignantes et des enseignants francophones

Toronto (Ontario), le 30 septembre 2020 – L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) a pris connaissance des efforts qu’entreprennent les gouvernements de l’Ontario et du Canada afin de répondre et trouver des solutions à la pénurie des enseignantes et des enseignants dans les écoles de langue française.

L’AFOCSC est d’accord avec les gouvernements que la pénurie des enseignantes et des enseignants francophones est une priorité et veut les remercier de prendre cette situation au sérieux. Depuis maintenant plusieurs années, l’AFOCSC soulève cet enjeu avec le ministère de l’Éducation et le ministère des Collèges et Universités. Comme l’annonce contient peu de détails, l’AFOCSC considère encore plus important de poursuivre son dialogue avec le ministère de l’Éducation et de rencontrer régulièrement le ministre pour aborder cette question et d’autres enjeux urgents de dotation en personnel dans les écoles catholiques de langue française.

Une stratégie visant à attirer des enseignantes et des enseignants francophones doit également être accompagnée d’une stratégie de rétention pour réduire le taux de départs au cours de leurs cinq premières années de service. Nous demandons au ministère de l’Éducation de s’engager davantage avec les intervenants du milieu de l’éducation afin de favoriser les conditions dans lesquelles les enseignantes et les enseignants du système de langue française choisissent d’y rester et bâtir une carrière.

« Les réalités des conseils scolaires catholiques de langue française sont très différentes des besoins des établissements de langue seconde et nous sommes toujours prêts à retrousser nos manches afin de soutenir le ministère de l’Éducation dans cet important travail », dit Johanne Lacombe, présidente de l’AFOCSC. « L’AFOCSC attend avec impatience de recevoir des informations supplémentaires sur les spécificités de ces investissements et sur la manière dont le ministère de l’Éducation prévoit de travailler avec ses partenaires francophones à la mise en œuvre des stratégies évoquées dans le communiqué de presse », ajoute Yves Lévesque, direction générale de l’AFOCSC.

Nous tenons à souligner les investissements du gouvernement du Canada et nous espérons pouvoir continuer à compter sur leur appui pour le développement de stratégies gagnantes ayant comme objectif de stabiliser la situation urgente de pénurie d’enseignantes et d’enseignants et de personnel spécialisé dans les écoles catholiques de langue française.

 

-30-

 

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques est la voix des huit conseils scolaires catholiques de langue française de l’Ontario qui desservent plus de 78 000 élèves franco-ontariennes et franco-ontariens.

 

Source :
Émilie Callan, agente de communications de l’AFOCSC
[email protected]
416 250-1754, poste 105