Communiqués
25 Mar 2021

Le budget 2021 rate la cible à de nombreux égards pour l’éducation en langue française et catholique

Toronto (Ontario), le 25 mars 2021 – L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) accueille le budget 2021 du gouvernement de l’Ontario, présenté le mercredi 24 mars. Malgré plusieurs investissements positifs, le budget rate la cible à de nombreux égards pour l’éducation en langue française et catholique.

L’AFOCSC applaudit les investissements de 2,8 milliards de dollars pour améliorer la connectivité à l’internet. Cet engagement aura un impact important sur l’accès à un apprentissage de qualité surtout pour les élèves des écoles situées dans les régions éloignées de la province. En revanche, l’AFOCSC souhaite voir des investissements précis dans l’appui aux jeunes élèves et à leurs parents pour l’apprentissage de la langue française et le développement des valeurs catholiques, pour assurer que nos écoles puissent continuer à soutenir un bon départ scolaire et assurer la meilleure performance académique. Négliger ces besoins à ce jeune âge risque d’avoir des impacts sur le rendement et le succès de l’élève tout au long de son cheminement scolaire jusqu’à la fin du secondaire.

« Nous saluons l’investissement du gouvernement afin d’améliorer les réseaux de communications pour les élèves et notre personnel », commente la présidente de l’AFOCSC, Johanne Lacombe. « Plusieurs élèves et leurs parents, ainsi que des enseignantes et enseignants, n’ont pas d’accès fiable à l’internet. Cet investissement doit cependant se réaliser rapidement avec des investissements dans la formation du personnel enseignant dans la livraison de programmes d’études virtuels en français. Cela assurera la réussite de tous nos élèves et notre capacité de continuer d’offrir une prestation de service de qualité » ajoute madame Lacombe.

Nous remercions le gouvernement de reconnaitre l’importance d’avoir des milieux d’apprentissages adéquats pour nos élèves et appuyons l’investissement annoncé de plus de 14 milliards de dollars pour de nouveaux projets d’immobilisation pour les dix prochaines années.

« Nous espérons que les conseils du système scolaire francophone catholique bénéficieront d’une part équitable des fonds prévus au budget pour la construction de nouveaux projets qui reflète les besoins de notre secteur et le caractère confessionnel de nos écoles. Celles-ci sont si nécessaires aux communautés francophones », souligne Yves Lévesque, directeur général de l’AFOCSC. « De plus, nous espérons voir rapidement les fonds requis pour l’amélioration des écoles, car plusieurs de nos infrastructures doivent être optimisées ».

L’AFOCSC souhaitait aussi que le gouvernement reconnaisse l’urgence d’investir dans le recrutement et la rétention d’enseignantes et d’enseignants en Ontario. « L’AFOCSC avait proposé au gouvernement une série de recommandations pour remédier à la pénurie grave d’enseignantes et d’enseignants francophones. Aucune ne semble avoir été retenue dans le nouveau budget », ajoute monsieur Lévesque. « Une réponse active face à ce problème constant et croissant est indispensable. »

-30-

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques est la voix des huit conseils scolaires catholiques de langue française de l’Ontario qui desservent plus de 78 200 élèves franco-ontariennes et franco-ontariens.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Émilie Callan, Agente de communications de l’AFOCSC
[email protected]
647 394-1422